La vaginite est une inflammation commune de la muqueuse vaginale et/ou de la vulve (vulvite) d’origine infectieuse ou non. 

Les vaginites sont communes. Au moins 3 femmes sur 4 auront, dans leur vie, au moins un épisode de vaginite et parmi celles-ci, 5 à 10% auront des récidives. 

Plusieurs facteurs peuvent mener à une vaginite et le traitement offert dépendra de la cause.

Environnement vaginal normal :

  •   Il est normal d’avoir des pertes ou sécrétions vaginales
  •  Sécrétions normales : sans odeur, claires, blanchâtres, haute viscosité

 Les signes et symptômes d’une vaginite :

  • Changements des sécrétions en termes de : couleur, odeur, quantité 
  • Brûlures
  • Démangeaisons
  • Picotements
  • Dyspareunie : douleur lors des relations sexuelles
  • Vulvodynie : inconfort au niveau vulvaire
  • Érythème, œdème, éruptions, inflammation
  • Symptômes chez le partenaire dans certains cas

 

Facteurs modifiants l’environnement vaginal :

  • Âge 
  • Contraception 
  • Menstruations
  • Grossesse
  • Activité sexuelle
  • Activités physiques (frottement et humidité)
  • Conditions hygiéniques
  • Stress ou émotions
  • Diabète
  • Antibiotiques
  • Chimiothérapie

Les causes et les traitements des vaginites

  1. Vaginite à levure, vaginite à Candida, vulvovaginite à Candida, candidose vaginale, vaginite d’origine fongique ou mycose vaginale
  2. Vaginose bactérienne
  3. Vaginite à Trichomonase (vaginite parasitaire) 
  4. Vaginite atrophique
  5. Vaginite d’origine mécanique
  6. Vaginite d’origine chimique
  7. Cancer vaginal

 

Vaginite à levure

Multiplication des champignons (Candida albicans dans la plupart des cas) en raison d’un déséquilibre de l’écosystème vaginale et d’une variation du pH vaginal qui devient moins acide. 

 

Symptômes d’une vaginite:  

  • Pas d’odeur
  • Pertes sèches en flocons « fromage cottage »
  • Pertes épaisses, blanches
  • Démangeaisons, irritations
  • Brûlures
  • Douleur ou inconforts lors aux relations sexuelles 
  • Douleur ou inconforts externes lors des mictions/lorsque vous uriner

 

Traitements d’une vaginite :

Traitements topiques de première ligne : les antifongiques de la classe des Azoles 

  • Clotrimazole (Canesten)
  • Miconazole (Monistat)
  • Terconazole (Terazol)

 

Traitement oral :

- Fluconazole (Diflucan ou CanesOral)

 

D’autres traitements existent: 

  • Nystatine (Mycostatin) : de moins en moins utilisé, car traitement plus long
  • Acide borique : agent acidifiant du pH vaginal, contre les infections à Candida glabrata en cas d’échec aux Azoles
  • Probiotiques : différentes études de faibles puissances statistiques, donc non recommandés comme traitement.

 

Consulter votre pharmacien pour plus de détails sur le choix du traitement, le dosage, les fréquences d’application et surtout pour vous assurer que le traitement est adapté à votre situation.

 

Si vous avez reçu une prescription pour une vaginite à levure dans le passé datant d’il y a moins de 5 ans et que vous ne présentez pas de symptômes ou de conditions d’exclusions le pharmacien pourra vous prescrire un médicament.

 

 

En pharmacie, il nous ait possible de vous suggérer un traitement et des conseils lorsqu’il s’agit d’une vaginite à levure non compliquée :

 

  • Épisodes rares : 4 ou moins par année
  • Symptômes de faiblement à modérément sévères 
  • Patiente en santé, immunocompétente, absence de comorbidités
  • Absence de grossesse

 

 

Cependant, une consultation chez un médecin est recommandée lorsque :

 

  • 1er épisode à vie de vaginite
  • Plus de 4 épisodes en une année (vaginite récurrente)
  • Second épisode en moins de 2 mois
  • Présentation sévère : saignements, fissures, érythème très sévère, etc.
  • Culture vaginale nécessaire, par exemple : échec à un antifongique 
  • Immunosuppression (prise de médicament pour le VIH, d’antinéoplasiques, corticostéroïdes, etc.)
  • Diabète non contrôlé
  • Autres maladies chroniques
  • Grossesse 
  • Plus de 60 ans ou ménopausée
  • Moins de 12 ans ou avant la puberté
  • Possibilité que ce soit une infection transmise sexuellement

 

Vaginose bactérienne

 

Multiplication d’une bactérie (Garnalla vaginalis, Mycoplasma hominis) présente naturellement dans le vagin en raison d’un déséquilibre de l’écosystème vaginale menant à une infection.

 

Symptômes de vaginose:  

 

- Odeur désagréable de poisson, pire après une relation sexuelle ou lors des menstruations

- Écoulements fins blancs ou gris 

- Inconforts 

- Absence de : démangeaisons, inflammation, brûlure, douleur, etc.

 

Traitements de vaginose:

 

Antibiotiques :

- Métronidazole (Flagyl ou Nidagel)

- Clindamycine 2% en crème (Dalacin)

 

Nécessite une consultation médicale.

 

 

Vaginite à Trichomonase (vaginite parasitaire) 

 

Présence de trichomonas vaginalis, un protozoaire flagelé dans le vagin. Il s’agit d’une infection transmise sexuellement.

 

Symptômes d’une vaginite à trichomonase:  

 

  • Écoulements jaunes- verts 
  • Démangeaisons, brûlures
  • Rougeurs
  • Odeur parfois
  • Difficulté à uriner

 

Traitements d’une vaginite à trichomonase :

 

Antibiotiques :

- Métronidazole 

 

Nécessite une consultation médicale, les partenaires sexuels doivent aussi être traités.

 

 

 

Vaginite atrophique

 

Ce type de vaginite atteint surtout les femmes ménopausées de façon progressive et chronique en lien avec la diminution du taux d’œstrogènes. Peu aussi survenir chez les femmes en post-partum ou post allaitement. 

 

Symptômes d’une vaginite atrophique:  

 

  • Douleur durant et après une relation sexuelle
  • Sensibilité
  • Saignements occasionnels
  • Difficulté à uriner, incontinence, sang dans l’urine, etc.

 

Traitements d’une vaginite atrophique:

 

  • Hormonothérapie : Œstrogènes
  • Hydratants vaginaux (Replens)

 

Nécessite une consultation médicale.

 

Vaginite irritative mécanique 

 

Survient à la suite de traumas mécaniques, des relations sexuelles d’intensité plus élevée, une lubrification inadéquate lors des relations sexuelles, l’usage de corps étranger au niveau vaginal, etc. Peut favoriser l’apparition d’une vaginite à levure.

 

Symptômes d’une vaginite mécanique :  

 

  • Irritation
  • Inconfort
  • Sensibilité
  • Érythème 

 

Traitements d’une vaginite mécanique:

  • Retrait de l’agent en cause
  • Lubrifications

 

Vaginite irritative chimique

 

Survient après l’utilisation d’agents irritants comme les tampons, les douches vaginales, les savons, les bains moussants, les vêtements colorés ou serrés, les condoms en latex, les spermicides, etc. Peut favoriser l’apparition d’une vaginite à levure.

 

Symptômes d’une vaginite chimique:   

  • Irritation
  • Inconfort
  • Sensibilité
  • Érythème 

 

Traitements d’une vaginite chimique:

 

- Retrait de l’agent en cause

  

Les mesures non pharmacologiques et quelques conseils :

 

  • Éviter les douches vaginales
  • Utiliser un savon doux et sans parfum
  • Éviter les produits irritants comme : les bains moussants, les détergents à lessives trop parfumés, les vaporisateurs ou déodorants féminins, les serviettes hygiéniques parfumés
  • Favoriser les sous-vêtements en coton
  • Retirer les maillots de bains ou les vêtements humides dans de brefs délais 
  • Éviter de porter des vêtements trop ajustés ou serrés

 

 

N’hésitez pas à consulter vos pharmaciennes Thien-Kim et Isabelle Dang chez Proxim pour recevoir des conseils personnalisés.